:: Les premiers pas :: Présentation des personnages :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

- Do you - Wonshik Bae

avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 28/05/2017
Lun 29 Mai - 9:36
Wonshik Bae

Âge ➔ 26 ans
Sexe ➔ Masculin
Sexualité ➔ Est-ce important ?

Origine(s) ➔ Coréen
Etude/Emploi ➔ Professeur de mathématiques
Statut social ➔ Moyen

Race ➔ Enigma
Pouvoir ➔ Transformation en Carpe Koï :
Chose toute bête, Wonshik a la possibilité de se transformer en une carpe koï, la variété showa-sanshoku. Sa couleur de base est le noir avec des marque rouge et blanche sur le corps.
Il se transformera plus facile au contact de l'eau et près d'un point d'eau, ce qui est d'ailleurs conseillé étant donné qu'une fois sous forme de carpe, il en prend toute les caractéristiques et ne peux donc plus respirer correctement comme il le ferait sous forme humaine.
Étant un poisson d'eau douce, il ne peut nager sous cette forme dans des eaux salées, mais à l'état d'humain il en aura la possibilité quand bien même sa peau supportera mal cette baignade si elle dure trop longtemps.

Caractéristique ➔ En dehors de son statut de professeur de mathématique, Wonshik est un écrivain plutôt connu et apprécié sur internet, exerçant ce passe-temps avec talent sous le pseudo de "JokeDad".
Auprès de ses proches il est surnommés Dieu de la destruction car il ne se passe que rarement une journée sans laquelle il ne casse rien ou ne se cogne contre quelque chose.
Il a aussi besoin de lentilles de contact ou de lunettes afin d'y voir clair, il lui arrive donc bien souvent de porter différentes paires sur le nez.

Moral et Physique

Wonshik, une boule de réflexion et d’intelligence, une capacité de concentration conséquent qui lui aurait permis d’aller plus loin que de devenir simple professeur de mathématiques. Ingénieur ? Trop long, trop compliqué. Responsable de recherche ? Découvrir et étudier des faits scientifiques ? Oh non, beaucoup trop chiant. Il était bien trop flemmard pour se lancer dans ce genre de projets, quand bien même sa flemmardise puisse disparaître lorsqu’il se met à écrire sur son ordinateur, activité qu’il peut exercer durant des heures durant. Professeur c’était une bonne chose. Chaque jour était différent et lui évitait donc une routine ennuyante, une profession qui lui permettait même de se donner à fond sans avoir besoin de passer des heures sur son lieu de travail, hors de ses passe temps et de son ordinateur. Le jeune homme était d’un naturel relativement patient et pédagogue, très attentif à ce que les autres autour de lui pouvait faire, penser et ressentir, très observateur, lui permettant d’aider comme il le pouvait le moindre élève en difficulté.
Wonshik est un personne possédant beaucoup de volonté. Lorsqu’il se décide de faire quelque chose il le fera, il tient ses objectifs, déterminé a mener sa barque où bon lui semble malgré les obstacles et les quelques difficultés. Tant qu’il le veut, il le peut comme il se plaît à dire. Une partie de lui qui va de paire avec une fierté sans pareil, qui l’empêche bien souvent de se plier devant les difficultés et devant les autres sauf dans de très rare cas … Sauf lorsqu’il s’agit de Minseok. Parce qu’il a beau être fier, être réfléchit, être l’un des humain les plus réfléchit qui soit, il pourrait faire beaucoup, il pourrait quitter beaucoup juste pour cette personne. Il se sait devenu trop protecteur, peut être un peu trop collant bien que son côté tactile ait toujours existé, c’est bien plus fort depuis qu’ils se sont retrouvés et vivent ensemble. Pourtant Wonshik c’est le mec qui fait un peu peur au début, que les gens hésitent à approcher et pourtant il s’avère aimable et plutôt sociable, doté en plus de cela d’un humour à tout épreuve bien qu’un peu déroutant et spécial. Il est ouvert d’esprit, engageant le dialogue sur de nombreux sujet, parlant de tout sans grande gène ni appréhension. C’est finalement le gars un peu spéciale que peu arrive vraiment à cerner et qui malgré son parfois mauvais caractère, sa mauvaise humeur matinale, son langage parfois vulgaire et ses attitudes loufoques, a bien des choses à offrir. Un mental à tout épreuve bien qu’en lui se cache une tristesse qu’il n’arrive toujours pas à se débarrasser, trop fier pour se laisser aller.
Wonshik, jeune homme d'un bon mètre quatre vingt, une silhouette longiligne, élancé et peu musclé ce qui l'avait toujours quelque peu complexé. Grand, la peau légèrement halé recouvrant des muscles minces. Ses bras sont grands, minces, se finissant sur des mains aux paumes larges et aux doigts tout aussi fins que le reste bien qu’indéniablement masculins, aux os marqués. Ses épaules ne sont pas particulièrement large et très légèrement voûtées, des clavicules apparentes aux moindres mouvements débouchant sur un torse plat au ventre parfois plus confortable qu’une tablette de muscle. Des hanches fines, des jambes toutes en longueur et aux muscles finement dessinés.
Il regrettait parfois de ne pas s’être mis au sport lorsque ses amis lui conseillait, complexant secrètement sur celui-ci qu’il ne trouve pas particulièrement attirant tout comme son visage arrondi et atypique aux lèvres pulpeuses laissant apparaître des fossettes marquées aux moindres sourires. Des sourires fréquents et aux charmes certains surmontés d'un nez légèrement retroussées. Des sourcils fournis accompagnant un regard fins et sombre, si fins que ses yeux disparaissent dès que ses lèvres s'étirent de joie. Accompagnant cette bouille ronde et masculine aux joues confortables, une chevelure blonde cendrée décolorée vient parfaire le tableau de cet homme à l’allure quelque peu différente aux charisme étrange. Il n’est pas si rare de le voir changer de couleur de cheveux quand l’envie lui prend. Quant à son style vestimentaire il porte surtout du noir et du gris, des vestes et t-shirt long, accentuant la forme longiligne de son corps.


Histoire


.you know i believe in love ...

La brise était si fraîche et douce, se faufilant dans leur cheveux sans répit, ébouriffant leur crinière et leur donnant cette sensation de liberté alors qu’elle fouette leur visage d’une fraîcheur aimante. Les vitres du van grandes ouvertes permettaient à leur corps bouillonnants de supporter tant bien que mal la chaleur étouffante de l’été. Le soleil commence lentement sa descente, cette fin d’après-midi ne semblait pouvoir mieux se dérouler. La musique enchantait leurs oreilles alors que leur voix se faisait entendre tant bien que mal dans des rires, des cris et des discutions en tout genre. Aucune trace de peine n’habitait leurs yeux sombres, juste un profond bonheur illuminait leur visage et un sentiment intense de liberté gonflait leur coeur.
- C’est juste la meilleure idée qu’on ait eu les gars !
Dit alors le plus jeune des sept garçons, le sourire aux lèvres et fanfaronnant sans même se douter un instant de la finalité de leur si beau voyage.

Wonshik était un enfant intelligent, tourné vers les études et doté d’un Q.I. plus élevé que la moyenne. Il était doué dans la plupart des matières et ravissait ses parents de ses notes excellentes. Il avait grandit dans une petite bourgade de Corée entouré de ses parents et de ses amis, si bien qu’il avait cette impression de n’avoir jamais vécu sans ces six autres garçons. Passionné par les sciences, au collège il se décide à devenir professeur, habitué à aider autant qu’il le pouvait les « boulets » qu’il se traînait, comme il se plaisait à les appeler.
En somme une enfance plutôt basique, si on omet la découverte de sa particularité, de son pouvoir dans les alentours de ses quinze ans alors qu’il prenait tranquillement un bain. Détail de sa personne qu’il n’avait jamais avoué à ses parents, de peur de les choqué ou de les effrayer.

- Putain mec … Sérieusement ? Tu te transforme en carpe ? Te fous pas de nous !
Dire que ses amis étaient hilares serait un euphémisme. Tout du moins, Taeseok lui se tordait de rire tandis qu’ils étaient chez l’un d’eux.
- … J’vous jure que si. C’est pour ça que j’voulais rien vous dire, bande de crevards.
-  Aller boude pas. En vrai c’est cool, puis ça te va bien !

Continue alors le plus jeune alors que Wonshik les fusillait du regard. Seul Minseok était silencieux, et dieu seul sait pourquoi il ne cessait de l’observer avec son éternel doux sourire.
- .. Comment ça, ça me va bien ?
- Tu t’es déjà regardé dans une glace ‘shik ?
- Connard.
- Non mais au moins ça explique ta gueule.


À ses dix-sept ans, ses parents divorcèrent. Son père partit vivre à la capitale après s’y être fait muté et quitta donc la demeure familiale après une séparation plutôt calme, sans grand remous, sa mère restant avec Wonshik dans leur petite campagne. Depuis lors, il perdit peu à peu contact avec son père mais ne s’arrêta pas la dessus, il savait qu’il pouvait compter sur lui si jamais le moindre problème arrivait.
Son adolescence fut ponctué de quelques histoires de coeur sans grandes importances, la curiosité de l’adolescence ayant fait son œuvre mais il n’y aura pas trouvé son compte. Quelques histoires sans lendemain, de quoi se divertir et de quoi faire rire les potes qui eux ne se gênaient pas pour faire de même.
Au fils des années, alors que tous grandissait à leur rythme, les plus âgés allèrent en grande ville pour leur études supérieur mais rentraient chaque week-end. Un rythme de vie quelque peu éreintant mais qui les satisfaisait amplement.

Mais tout s’arrêta brusquement alors qu’il n’avait que vingt-et-un ans. Eux qui avaient toute la vie devant leurs yeux, le destin en avait décidé autrement, préférant n’en garder que deux ...

Le teint halé par le soleil, légèrement asséché par l’eau salée de la mer, chacun récupérait serviette et autres affaires de plage dispersé sur la vaste étendu de sable qu’ils avaient investit pour al journée. Il faisait nuit à présent, proche des deux heures du matin et il reprirent la route plus silencieusement qu’à l’arrivée, fatigué par leur journée forte en dépense et en chaleur. Une musique plus douce qu’à l’allée résonnait dans le van et une torpeur bienveillante commença à s’emparer du groupe, ne restant réveillé Minseok qui était au volent et Wonshik sur le siège passager. Papa et maman veillant sur les enfants, comme se plaisait à dire le groupe d’ami. Le silence était confortable tandis que l’un se concentrait sur la route et l’autre sur la petite carte du GPS affichée sur son téléphone portable.
- C’est agréable ce genre de vacances, tous ensemble. Fatiguant mais agréable. Fêter la majorité de Junghyun était vraiment une bonne excuse pour s’amuser.
Lâche alors Minseok, le regard rivé sur la route, ponctuant sa phrase d’un léger rire bienveillant.
- C’est vrai, puis les gosses avaient besoin de décompresser.
- Tu te comptes dans les gosses où … ?
- Ferme là et conduis, le vieux.

C’était un jeu entre eux, leur âge, leurs études, cette diversité dans ce groupe d’ami qu’ils n’échangeraient pour rien au monde. Le rire du plus âgé résonna de nouveau, concluant leur discussion.
Le regard perdue à travers la vitre, observant la ville balnéaire sous le feu des lampadaires, Wonshik ne vit pas venir la suite. Ce camion lourdement chargé et arrivant à toute vitesse malgré le feu rouge auquel il aurait dû s’arrêter. Aucun d’eux n’aurait pu le voir et c’est alors que la voiture se retrouve projetée de côté, l’impact se faisant vers l’arrière de leur van. Son esprit ne peut même pas imaginer ce qu’il se passe. Il sombre simplement dans l’inconscience alors que sa tête se heurte violemment à l’airbag, à son siège et à la vitre de sa portière qui ne tardera pas à se briser contre le sol goudronné. Les seuls pauvre souvenirs de cet instant qu’il gardera, seront les cris de douleur et d’horreur qu’il aura entendu. Peut être les siens, sûrement ceux des autres.
Ce fut le dernier jour où il les vit sourire, rire, la dernière fois qu’il avait pu les taquiner, observer leurs enfantillages, participer à leurs jeux immatures, manger et boire ensemble. La dernière fois qu’il les voyait en vie sans même avoir pu leur dire combien il les aimait.


.Faites que je puisse voir les étoiles qui se cachent derrière cette lueur.

- Quel est votre nom ?
- Wonshik. Bae Wonshik.
- Votre âge ?
- 21 ans.
- Bien … Ressentez vous une quelconque douleur ? Je peux augmenter encore légèrement les dises si jam-

- Où sont les autres ?
Cette question laissa un blanc. L’infirmier suspendait son geste tandis qu’il était près à noter toutes les informations médicales qu’il lui fallait, tout comme l’agent de police plus loin mais tout aussi attentif. Aucun d’eux ne répondit tout de suite, une ambiance pesante s’installant alors dans la pièce où l’on pouvait presque entendre les rouages de leur réflexion.
- Où sont ils ? Comment vont ils ?
- Jeune homme … Peut être devriez vous vous concentrer sur vos blessures et pourquoi pas aussi me faire part de vos derniers souvenirs.
- Vous vous foutez de moi ? Je vous ai posé une question !

« Je ne veux pas me souvenir, je ne veux pas y croire … c’est impossible. Répondez, pourquoi ne répondez vous pas ? » pensa-t-il alors qu’il élevait la voix d’inquiétude et d’angoisse. Il était inquiet et terriblement en colère contre ces personnes incompétentes.
Wonshik ne manqua pas le regard fuyant de l’infirmier qui sûrement n’avait pas été préparé à ce genre de situation, ni la soudaine lueur de tristesse et de compassion chez ce policier qui lui avait semblé bien maladroit. Le jeune homme avait peut être une jambe brisée, le dos douloureux, un bras dans le plâtre et la tête entourée de bandages, il n’était pas stupide. Bien au contraire. Ce n’est pas ses nombreuses contusions qui allaient l’empêcher de réfléchir, malheureusement. Et son visage bleui par l’accident ne pu cacher plus longtemps la myriade de sentiments qui le submerge alors que son esprit imagine le pire, alors qu’il commence à comprendre.
- Vous n’êtes que deux …
Assommé, il les regarde comme s’il ne voulait pas y croire puis finit par baisser le regard, observant son corps fourbus caché sous les draps blancs de l’hôpital. L’information se fait une place dans son esprit, et chaque secondes qui passent lui semble de plus en plus douloureuse si bien qu’il ne peut retenir ses larmes, larmes qu’il n’a jamais aimé montré à qui que ce soit, larmes qui lui donne honte mais qui ne peut cacher plus longtemps. De sa seul main valide, bien qu’égratignée et courbaturée, il cache tant bien que mal ses yeux rougies et embués, des yeux desquels un flot incessant ne cesse de s’écouler. Son torse tressaute, se recroquevillant sur lui même devant un policier qui finit par se retirer et un infirmier resté là, à ses côtés, totalement perdu.
Wonshik n’avait jamais pleuré devant eux, il n’avait jamais voulu se montrer ainsi, peut être un peu trop fier et tenant trop à son image de « papa » dans leur groupe. C’était sans même se douter qu’en cet instant, le second rescapé l’observait à la porte, silencieusement, sans se faire remarquer.


Le choc avait été rude, sa vie en avait été bouleversée, leur vie avait considérablement changé. Cet accident de voiture avait causé chez lui un mois de coma et un second en observation dans l’hôpital qui l’avait prit en charge. Et depuis son réveil, après avoir appris qui avait lui aussi survécu, il ne l’avait pas revu. Aucune visite, aucun message. Il avait déménagé, changer de numéro, s’était effacé ... Il l’avait cherché en sortant de l’hôpital, durant sa rééducation, et même après, pendant plus de six mois, il n’avait que ça en tête, retrouvé Minseok et comprendre. Pourquoi cette fuite.

« Je suis désolé. J’aurais dû les sauver, vous sauver. Merci pour tout Wonshik. »

- Putain ! J’ai jamais couru aussi vite de toute ma vie ! Tu m’aurais vu ..
Essoufflé et en sueur, Wonshik se foutait pas mal d’avoir le visage ruisselant, se moquait de ses vêtements qui lui collait à la peau. Il n’en avait rien à faire de ses vestes légères qui avait quittée l’une de ses épaules, de ses cheveux décoiffés, de cet air misérable que lui avait donné cette mauvaise adrénaline, ce stresse intense, cette angoisse immense. Il n’en avait que faire de ce qu’on pourrait penser de lui en cet instant, s’accoudant simplement à cette barrière le séparant du vide au dessus de cette rivière au torrent bien trop rapide en cette nuit de printemps. Son regard sombre regardait devant lui, observant cette étendue d’eau qui coulait sur des kilomètres qu’il ne pouvait même pas discerner. Il tentait tant bien que mal de reprendre sa respiration, de calmer le tumulte de son coeur, les battements forts et assourdissant de celui-ci qui trahissait sans mal son état de nerf, cette peur incommensurable.
- De nous tous, ce n’était pas moi le plus sportif, pas vrai Minseok ? Avec Yonmi on préférait nos écrans et on vous laissait volontiers la salle de muscu, c’était plus ton truc ça. T’as essayé de m’y traîner tellement de fois en vain, et maintenant je me retrouve bien con à pas pouvoir courir plus de dix minutes sans avoir l’impression d’étouffer.
Il lâche un rire grave plutôt tremblant par son souffle haché et encore difficile. Passant une main dans ses cheveux, décollant quelques mèches de son front brillant, ne tournant toujours par la tête vers cette scène qui lui avait fendue le coeur quelques maigres secondes auparavant. Il le savait à côté, se tenant fermement à cette même barrière contre laquelle il s’appuyait de manière faussement nonchalante.
- C’est toujours aussi beau ici … C’est fou la vue qu’il y a. Tu vois là bas ? C’est notre fameux parc, celui dans lequel on se retrouvait entre vieux de la bande alors que les mioches étudiaient dans notre campagne … J’adorais nos moment Minseok, et toi aussi pas vrai ? Alors dis moi ce que tu fais là au juste. J’aimerais vraiment savoir ce qui peut te traverser l’esprit depuis un moment. Dis moi Minseok, ce que tu fou sur ce pont, de l’autre côté de cette barrière dégueulasse, prêt à tout lâcher alors qu’on peut voir d’ici un endroit qui regorge de souvenirs. C’est ça que tu veux ? Salir l’un des plus beau moment de notre vie ? Hein ? Minseok ?
Il parlait doucement, il n’élevait même pas la voix, murmurant presque ses mots, le regard tourné vers le dit parc doucement éclairer par les lampadaires plus loin, un parc au paysage idyllique, un parc ayant abrité tant de leur moment, dans de souvenirs.
- Quand j’ai reçu ton message, je n’ai même pas réfléchis, alors que tu m’avais tout simplement rayé de ta vie … Tu as déménagé, changé de numéro, tu es devenu un fantôme du passé que je chéri tant. T’es devenu un putain de fantôme alors que tu respires toujours. Tu te sens lourd pas vrai ? T’as l’impression que t’as tout le poids du monde sur tes épaules hm ? Tu culpabilisé, t’es rongé par les remords et tu tourne dans ta tête encore et toujours les mêmes paroles « Tout est de ma faute. » « Pourquoi suis-je encore vivant et non eux ? » « Comment pourrais je continuer ainsi alors qu’il n’ont pas cette chance ? » « Que puis-je faire pour que tout redevienne comme avant ? »
Il posait ces questions dans le vide, mettant en parole ce que lui comme son ami devait penser depuis leur réveil, depuis cet accident. Au fond il espérait que ses paroles n’allaient pas aggraver les choses, qu’il n’allait pas sauter, qu’il l’écoutait. Wonshik se forcer à avoir confiance en cet ami sur le point lui aussi de le quitter.
- Minseok … Ce n’est pas de ta faute. Tu n’es pas coupable de cet accident. Tu n’es pas coupable de la folie d’un inconnu qui n’a pas su contrôler son camion. Tu n’es pas coupable de leur mort. Tu n’es pas coupable. Arrête Minseok. Arrête de te blesser ainsi, constamment. Arrête de vouloir fuir, de vouloir oublié ce qui était si important, c’est bien pire. Arrête bordel ! Arrête de te croire seul ! Arrête juste de souffrir seul, de t’isoler … On était sept, sept connards bienheureux et nous ne sommes plus que deux … Et … Bordel … Toi aussi tu veux partir ? Je t’ai cherché, encore et encore sans même réussir à trouver où t’avais déménagé, j’ai pas abandonné une seul fois et toi … Tu veux juste partir comme ça ?
Peu à peu, il perdait le contrôle. Il ne pouvait plus continuer à faire semblant que cette situation ne le touchait pas, qu’il était ignorant de cet ami en détresse à ses côtés. Il tremblait, comme jamais auparavant, il avait peur, si peur. Alors, Wonshik tourna son visage vers lui, vers celui qui n’avait qu’une seul idée en tête, plonger la tête la première et disparaître. Sa mine était sombre, il était dur, il était inquiet, il était en colère, il était bien trop de chose en ce moment même pour être capable d’y mettre un mot.
- T’es sérieux de m’envoyer un message pareil ? T’es sérieux de vouloir sauter d’ici et de dire adieu à cette vie qu’on nous a laissé ? T’es sérieux de vouloir jeter comme ça cette chance que EUX n’ont pas eu ? MEC ! Tu crois qu’ils diraient quoi les gars en te voyant comme ça ? TE FOUS PAS DE MOI ! Repose toi sur moi ! Accroche toi comme tu peux, utilise moi pour aller mieux ! Laisse moi être ton pilier ! On s’est toujours dit qu’on était une putain de famille, la plus folle qui soit, mais une de valeur, une qui a du sens, la notre ! Laisse moi continuer de l’être ! Parles moi, pleures devant moi, cris, frappe moi, tu n’es pas seul …
Il criait presque, poussant l’autre dans ses derniers retranchements, prenant le pari fou d’être agressif, de lui rentrer dedans sans remords comme si c’était la seul solution. Peut être était-ce la seule d’ailleurs. Il ne cessait de l’observer, de détailler ce visage parfait mais dévaster par la tristesse, il ne cessait d’observer cette moue défaite, ses yeux rougies, ses joues creusées, ce corps vacillant mais tenant bon, ses mains fermement accrochées à la barrière. Il ne pouvait détacher son regard de lui. Alors, il tendit simplement la main, dans l’espoir que ce geste termine de lui faire reprendre ses esprit, de lui faire retrouver la raison.
- Min’ … Ne pars pas toi aussi …


... & believe in hope.

Cette nuit là, ils sont rentré tous les deux chez Wonshik. Aucun ne voulait resté seul alors qu’il venait de se retrouver, d’une bien piètre manière. Voilà bien sept à huit mois qu’ils vivaient tout deux dans un cauchemars et il semblait finalement que celui-ci allait prendre fin. Avec difficulté. Après tant de mois passé loin l’un de l’autre, Minseok élu domicile chez lui sans même que ça ne se soit dit ou proposé, ça s’était fait naturellement, ramenant peu à peu des affaires pour rester un jour de plus, une semaine, non sans déplaire au professeur qui n’avait aucune envie de le laisser seul après cette tentative désespéré. Et cette cohabitation dura ainsi quatre ans, dans un petit appartement, trop étroit pour leur évolution respective, faisant naître en eux l’envie de déménager. Parce que finalement cette ville regorge de souvenirs et qu’il était définitivement le temps de changer d’air.
Wonshik avait entendu parlé d’un établissement regroupant humains et personnes de pouvoirs, comme eux, une ville dans laquelle il avait entendu qu’il faisait bon vivre. Loin d’ici, de leur pays, de leur souvenirs. Ils décidèrent alors de partir, non sans quelques appréhension.
Qui sait, cette décision pourrait bien bouleverser leur vie une nouvelle fois, sûrement de la bonne manière, du moins ils l’espéraient.

.Parce j’ai choisi de vivre une vie sans remords où respirer librement.


Derrière mon écran

Pseudo ➔ Churicat'

Je suis arrivé grâce à ➔ Partenariat, j'ai bien cru que j'allais m'y perdre d'ailleurs ...

Mes premières impressions ➔ Wow, sympa ! Fouillons un peu ~

Identité de l'avatar ➔ Kim Namjoon, artiste coréen réel.

Code du règlementvalidé par lys ♥



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2017
Lun 29 Mai - 9:41
Bonjour !!

Ravis que tu sois venu ! :3 Bienvenue et bon courage pour ta fiche !! Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas PatPat

►____________signature____________◄

Lysander normal : #000 // Lysander avec utilisation du pouvoir : #FF0000



Badges et teams:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 09/05/2017
Lun 29 Mai - 10:38
Bienvenue ! :D

►____________signature____________◄


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lun 29 Mai - 11:32
Oh ouiiiii, un prof de matière scientifique <3

Bienvenu parmi nous ^^

avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 10/04/2017
Lun 29 Mai - 14:13
Ah, quand j'ai vu ton avatar, je me suis dis "tieng, on dirait rapmon" j'ai du skill wow /poutre

Autrement, bienvenuuuue o/

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 415
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 18
Lun 29 Mai - 15:05
Bienvenue !
Prof de maths? *Laïska s'éloigne trèèèès loin*

J'ai imaginé Rapmon en carpe koï... Est-ce grave? xD

►____________signature____________◄

L'hibernation approche !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lun 29 Mai - 19:04
Bienvenue ! (:

avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 28/05/2017
Lun 29 Mai - 22:53
Merci pour votre accueil !

Et merci à toi Lysander pour nous avoir répondu si vite d'ailleurs avant notre inscription !
Et oui Laïska ... il sera à jamais une carpe pour moi, tristesse ~

J'annonce aussi que je viens tout juste de terminer ma fiche, en espérant qu'elle sera à votre goût et conviendra !
Je précise juste, même si je pense que vous avez peut être deviné, que je fais un duo avec Minseok Joon, du coup nous avons pris la liberté d’interpréter avec l'accord de chacun le personnage de l'autre dans nos histoires pour que tout concorde, j'espère que ça ira °^°

►____________signature____________◄


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2017
Mer 31 Mai - 10:54
Pas de soucis pour l'histoire, pour moi ça me vas parfaitement et j'ai eus beaucoup de plaisir à la lire ! Je te valide avec plaisir :)

Félicitation, tu es validé ! ♥



Bienvenue en tant que professeur/membre du personnel à Khrysalis Academy ! Nous comptons sur toi pour surveiller les petits chenapans~ Tu peux dès à présent faire tout ça ! :

• Recenser ton avatar www
• Recenser ta race/ton pouvoir www
• Demander une chambre ou une habitation en ville www

• Demander un ou plusieurs rps www
• Créer ta fiche de lien www
• T'inscrire sur les différentes réseaux sociaux www

• Et si tu es un dc, recenser ton compte ! www

Nous te souhaitons de passer de bons moments parmi nous ! ♥



►____________signature____________◄

Lysander normal : #000 // Lysander avec utilisation du pouvoir : #FF0000



Badges et teams:
 

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

- Do you - Wonshik Bae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academie Khrysalis :: Les premiers pas :: Présentation des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: