:: Les premiers pas :: Présentation des personnages :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"So what if you can see, the darkest side of me ?"

avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2017
Ven 25 Aoû - 20:58
Aisuko Atsaka

Âge ➔ 24 ans
Sexe ➔ Féminin
Sexualité ➔ Hétérosexuelle

Origine(s) ➔ Japonaise/Russe
Etude/Emploi ➔ Professeure de musique
Statut social ➔ Moyen

Race ➔ Enigma
Pouvoir ➔ Téléportation

Caractéristique ➔ Son pouvoir de téléportation est très limité : elle ne peut pas se téléporter au-delà d'un rayon de 200 m et si sa peau est entaillée son pouvoir est inutilisable. Comprenez donc qu'au moindre écoulement sanguin - cycle menstruel compris - elle ne peut pas se téléporter. Ses facultés lui permettent néanmoins de téléporter quelqu'un avec elle en le touchant, mais cela lui demande énormément d'énergie, à utiliser avec modération.
Evidemment lorsqu'elle utilise trop son pouvoir de téléportation elle se sent complètement désorientée sûrement un problème d'oreille interne qui lui provoque des nausées et des vomissements. Après, avec le temps elle arrive à gérer de mieux en mieux ces symptôme, mais une personne non habituée qui est téléportée avec elle se mettra très probablement à vomir. Elle peut néanmoins s'en servir pour faire un trajet de quelques minutes exemple maison - travail, en se téléportant en plusieurs fois sans avoir l'estomac trop retourné.

Moral et Physique

Mon caractère ? Comment le décrire simplement, je suis si lunatique... Je peux tout aussi bien être une gentille fille modèle comme envoyer paître le premier venu, assez contradictoire je sais. Disons simplement que je suis d'une nature très sociable et agréable. Je suis très pacifiste et je déteste l'injuste, alors attention à vous les fauteurs de troubles de ma classe vous allez morfler. J'ai le rire facile ce qui m'empêche souvent d'être crédible en tant que professeure, mais croyez-moi quand je suis de mauvais poil ils ne font pas les malins trop longtemps.

Tout naturellement pour saquer mes élèves je ne peux pas me permettre de leur envoyer des chaises en pleine tronche, bien que je reconnaisse que c'est parfois tentant. Non, il faut que je la joue plus subtil si je ne veux pas de problème avec le rectorat. Un avertissement, deux avertissements et au troisième c'est la porte assurée. Alors là, que ça soit la famille ou même le directeur qui fasse pression pour que j'accepte à nouveau cet élève dans mon cour, ils peuvent toujours courir. Je suis là pour former des musiciens de génies et toutes personnes qui portent atteinte à leur apprentissage en les distrayant, sont rayées de ma liste d'élèves.

Il suffit qu'il y est un truc qui me dérange chez une personne pour que je l'ai dans le collimateur à vie. Je peux me montrer colérique et agressive s'il le faut vous pouvez en être sûr. Les gens qui ont voulu se moquer de moi n'ont pas continué bien longtemps. Je suis aussi très jalouse - enfin la seule fois où j'ai eu un petit ami je l'étais en tout cas, je ne supporte pas de le voir proche de d'autres filles... de d'autres personnes tout court en fait. L'idée qu'il puisse passer plus de temps avec une autre personne que moi me rend folle, je vous jure !

Sinon j'ai tendance à ne pas trop me prendre la tête et à prendre les choses comme elles viennent, je ne suis pas trop du genre angoissée que ce soit quand j'ai du retard sur mon loyer ou que je change de pays du jour au lendemain. Je fonce souvent plus ou moins tête baissée et je ne réfléchie qu'après aux conséquences, un bon nombre de fois cela m'a porté préjudice.

Je crois qu'en fait la seule chose qui a vraiment de l'importance pour moi c'est la musique. On pourrait se dire que puisque j'ai la chance d'avoir l'oreille absolue, je n'ai pas besoin de trop me forcer et pourtant, ça ne m'empêche pas de passer des heures et des heures à jouer, jusqu'à ce que j'estime que ça soit suffisamment parfait. Je suis très perfectionniste sur ma manière de jouer. Mon rêve a toujours été de monter un groupe de rock, mais les aléas de la vie en ont décidé autrement. Quand j'étais au lycée j'avais monté un petit groupe avec des amis - j'étais chanteuse et guitariste, mais ça n'a guère duré longtemps. On était beaucoup trop en désaccord par rapport à nos différentes approches musicales et ça créait beaucoup de conflits.

Qu'est-ce que j'ai oublié de préciser ? Ah oui, j'ai une phobie plutôt embarrassante et je n'aime pas vraiment en parler, mais bon il faut croire que je n'ai pas trop le choix... Je suis génophobe. Depuis mon viol la simple idée qu'un homme pose ses mains sur moi me dégoûte et m'effraie au plus haut point. Surprenant hein ? C'est vrai que lorsqu'on me voit comme ça les gens ont tendance à penser que je suis une fille facile, alors que la réalité est toute autre.

Je pense que désormais vous connaissez plus ou moins tout sur ma personnalité impulsive et contradictoire.

Maintenant amusons nous un peu à décrire "la vraie Aisuko" comme j'aime à l'appeler. Vous verrez elle est tellement moins ennuyeuse et bateau que l'autre !

La vraie Aisuko est complètement folle, une véritable psychopathe prête à tuer tout ce qui bouge jusqu'à avoir obtenu satisfaction. Cette psychopathe c'est grâce à moi qu'elle existe. Je suis la petite voix dans la tête d'Aisuko, la petite voix qui la pousse à dévoiler son vrai visage. Malheureusement la plupart du temps elle ne m'entend pas, ce n'est que lorsqu'un événement la met hors d'elle qu'elle perçoit ma présence.

J'ai remarqué qu'elle sortait souvent de ses gonds lorsqu'il était question d'un hypothétique petit ami. C'est une chose d'être jalouse, mais être prête à tuer par amour c'est amusant vous ne trouvez pas ? Moi en tout cas je prends un malin plaisir à la regarder agir ainsi.

Sachez que la vraie Aisuko peut faire surface de différentes manières. Là c'est la version où elle lâche complètement prise et laisse parler l'animal qui est en elle, mais quand elle n'est pas pleinement "possédée" elle peut se montrer extrêmement manipulatrice et cruelle. Je dois dire que je ne sais pas trop laquelle je préfère, tuer des gens c'est amusant, mais les détruire psychologiquement je trouve ça tout aussi jouissif !

Bref, tout ça pour vous prévenir ; il vaut mieux pour vous que vous ne rencontriez jamais la vraie Aisuko ~
Je suis une grande blonde aux yeux bleus. Je dois ces caractéristiques à mes origines russes. Mes cheveux sont absolument indomptables, je dois être la seule personne au monde à posséder une crinière aussi volumineuse. Malgré tout, je les adore. C'est ce qui fait mon originalité et je passe un temps fou à les soigner. Au vu de leur volume, je suis bien obligée de me les attacher tous les jours - afin d'avoir un minimum de visibilité. J'aime les relever en deux grosses couettes, je trouve que ça accentue encore plus mon excentricité.

Malgré la teinte de mes cheveux et de mes iris, mon visage a clairement des caractéristiques japonaises. J'ai la mâchoire fine, des yeux en amandes et un nez caucasien. Mes pommettes sont marquées et un peu rebondies, on pourrait également qualifier mes lèvres de pulpeuses. Mon teint est assez pâle, dévoilant davantage mes origines slaves.

J'ai des courbes marquées et plutôt alléchantes il faut bien se l'avouer. Je mesure 1m69 et pèse 58kg. Ma poitrine est très généreuse, j'ai eu pas mal de chance de ce côté-là - merci maman ! J'aime mettre mon corps en valeur et ce peu importe qu'on me dise que je m'habille comme une traînée. C'est dans ce type de vêtements que je me sens à l'aise, alors je me moque pas mal de ce que les autres peuvent penser. Je porte souvent des mini-jupes avec des chemisiers et un blazer que j'affectionne tout particulièrement. J'aime également porter des cravates, enfin, la parfaite petite punk quoi. Mon chemisier est souvent déboutonné jusqu'au milieu de ma poitrine, il n'est donc pas rare que mon soutien-gorge soit apparent. En même temps, à quoi ça sert de porter de la belle lingerie si on ne peut même pas la montrer ? Pour ce qui est des chaussures je suis une grande fane de bottes, j'en porte même l'été. Mais attention, toujours avec des talons.

Evidemment en tant que professeure je suis bien obligée d'adopter des tenues plus "décentes", c'est tellement naturel que je ne jugeais pas utile de le préciser. Je le fais quand même car cela m'agace de ne pas pouvoir me vêtir comme je le veux. Je trouve la société actuelle beaucoup trop formatée, alors quoi ? Si tu ne rentres pas dans des cases tu n'es pas une bonne professeure ? Je trouve vraiment ça révoltant. Après on s'étonne que quand je croise mes élèves en dehors de l'établissement ils fassent des yeux ronds. Désolée société corrompue, je ne me priverais pas de mes libertés pour te faire plaisir.

Pour conclure, je dirais que j'ai un physique atypique, d'autant plus accentué par mon style vestimentaire provoquant qui l'est tout autant.

Histoire

Ma mère est née dans un petit village au milieu de la Russie. La vie n'a pas toujours été facile pour elle, ne venant pas d'une famille aisée, et pourtant elle s'est toujours accrochée pour pouvoir réaliser son rêve. Elle voulait voyager, voir le monde. Dès la fin de ses études, elle devint hôtesse de l'air, cela semblait une évidence pour elle. C'est grâce à son métier qu'elle rencontra mon père, homme d'affaire japonais. Il était souvent amené à faire le trajet Tokyo-Moscou pour le travail. Ma mère tomba immédiatement sous son charme et quelques années plus tard je suis née. Aisuko Atsaka, jolie blonde aux yeux bleus, née de l'union d'un père japonais et d'une mère russe.

Je suis donc née et j'ai grandi au Japon. Mon père ne pouvant pas quitter le pays à cause du travail, ma mère a donc dû se résigner à emménager avec lui et arrêter les vols pour s'occuper de moi. Quelque part, je m'en suis toujours un peu voulu du fait qu'elle ait renoncé à son rêve le plus cher à cause de moi.

Parlons de mon enfance. Je n'ai jamais manqué de rien, bien au contraire même. Mon père gagnait très bien sa vie ce qui nous permettait à ma mère et moi d'avoir un certain confort. Disons que malgré tous le respect que j'ai pour mes parents, je pourrais clairement les qualifier de bourgeois-cathos-coincés-du-cul. J'avais le droit à la messe tous les dimanches et si j'avais le malheur de ne pas me tenir droite, je me faisais réprimander. Contrairement à certains bourges, les manières de mes parents ne les ont - heureusement pour moi - jamais empêcher de me montrer leur affection. J'ai donc eu une enfance luxueuse et heureuse même si mon père n'était pas toujours très présent.

Mes parents m'ont mis à la musique dès mon plus jeune âge, c'est ainsi qu'ils se sont rendu compte que je possédais l'oreille absolue. Je crois que c'est mon don pour la musique qui faisait qu'ils étaient si fier de moi. J'ai pu apprendre à jouer d'un bon nombre d'instruments, mais au grand désarroi de ma famille, j'ai toujours préféré gratter les cordes d'une guitare plutôt que de jouer sagement du Bach sur un piano à queue.

Arrivée au lycée, j'ai fait la connaissance de personnes qui avaient la même passion que moi : la musique rock. Évidemment j'étais un peu le souffre-douleur du groupe au début, la bourgeoise qui veut faire amie-amie avec les punks c'est clairement pas évident. Mais en m'entendant jouer de la guitare, ils m'ont finalement acceptée. Ils m'ont initié à de nombreux groupes musicaux et les trois quarts de ma culture rock d'aujourd'hui, je la dois toujours à eux. J'ai rapidement voulu m'intégrer davantage en essayant d'adopter un nouveau style vestimentaire. Autant vous dire que ma mère a failli faire un malaise en me voyant. Mais je m'en fichais, j'étais dans ma période de rébellion et j'en avait marre de jouer les petites filles sages.

Je crois que c'est à peu près à cette période de ma vie que mon pouvoir c'est réveillé. Au début j'avais vraiment du mal à en saisir toutes les subtilités, mais plus je l'utilisais plus j'arrivais à le maîtriser. Malgré tout il représentait une forte dose de stress pour moi, j'avais déjà du mal à m'intégrer dans ma nouvelle bande alors s'ils apprenaient que j'étais une Enigma et que je possédais un tel pouvoir, j'avais peur de passer pour une fille bizarre. Du coup je faisais en sorte de le cacher. Quand j'y repense aujourd'hui je trouve vraiment ma réaction stupide, mais bon à l'adolescence on fait tous des erreurs.

Avec le temps j'ai fini par me rapprocher d'un des garçons que je fréquentais. Il n'arrêtait pas de m'appeler ''la petite bourgeoise coincée''. Au début je ne disais rien, mais quand je finis par piquer une crise ça le fit rire. Il m'avait dit quelque chose du genre, il me semble : ''Je te préfère quand tu mords blondie…''. Je me souviens que cette phrase très tendancieuse m'avait fait devenir rouge pivoine à l'époque.

C'est un soir, alors que j'avais fait le mur pour sortir avec eux que j'ai fini par conclure. C'est après quelques verres d'alcool et quelques cigarettes roulées - qui ne contenaient sûrement pas que du tabac - qu'on a fini par s'embrasser. J'étais follement amoureuse de lui, je n'avais jamais ressenti ça auparavant et j'étais comme sur un petit nuage.

Mes parents étaient déjà sur les nerfs en ce qui concerne mes fréquentations alors quand ils ont appris que j'avais une relation amoureuse avec l'un d'eux, ils m'ont privé de sorties. Je me souviens de ce soir-là comme si c'était hier. Je m'étais enfermée dans ma chambre, folle de rage et j'avais mis du rock à fond toute la nuit. Enfin jusqu'à ce que cet homme franchise le pas de la porte...

Il faisait noir, j'étais allongée sur mon lit, toujours énervée de notre dispute. C'est en entendant un bruit sourd que je coupai brutalement ma musique. J'étais tellement effrayée que je n'osais plus bouger ni même respirer. La porte de ma chambre s'ouvrit à la volée et un homme grand et menaçant s’approcha de moi. Il faisait trop sombre pour que j'arrive à discerner son identité.

À partir de là tout se passa très vite, il se jeta sur moi, m’immobilisa et m'empêcha de crier. Il ne lui fallu que très peu de temps avant d'arracher mes vêtements et de pénétrer dans mon intimité. J'avais mal, je me sentais souillée, j'avais envie de hurler. Mais il continuait de m'en empêcher en répétant inlassablement les mêmes vas et viens. La seule chose que j'étais en mesure de faire, c'était pleurer, pleurer toutes les larmes de mon corps en espérant me réveiller de ce cauchemar abominable.

Alors que je pensais que ça n'en finirai jamais, il fini par se retirer après avoir souillé mon corps. Il s'en alla, me laissant croupir dans mon sang et son foutre alors que je couinais de douleur. Après ça j'ai un gros trou noir. Je devais sûrement m'être évanouie car je ne me souviens plus de ce qu'il s'est passé ensuite. La seule chose dont je me rappelle c'est de m'être réveillée dans une salle vide menotté à une chaise, probablement un des moments les plus angoissant de mon existence.

Ceci est son histoire. Enfin... C'est du moins ce qu'Aisuko croit…

La vérité sur cette soirée est tout autre croyez moi. Vous voulez la vraie version ? Mais bien sûr que vous la voulez ! Vous verrez elle est tellement plus amusante !

L'homme qui était entré dans sa chambre cette nuit-là n'était pas n'importe qui, non, non, non ! C'était son propre père. Le pauvre avait un vrai problème avec la boisson, il avait du boire le verre de trop. Puis, voir sa fille traîner avec des personnes si peu fréquentables et en faire de l'un d'eux son petit ami l'avait rendu complètement fou. Sa mère, n'imaginant sans doute pas de quoi il était capable, l'avait laissé faire sans rien dire.

Alors que ce monstre de père avait fini de salir le corps de sa fille, il lui murmura une phrase à l'oreille qui suffit à lui faire littéralement péter un câble : ''Tu m'appartiens, jamais plus tu ne reverras ce garçon.''. Pour Aisuko tout était acceptable, même le viol, mais qu'on l'interdise de ne plus jamais revoir le garçon dont elle était follement amoureuse était pour elle tout simplement impardonnable. C'est là que la vraie Aisuko se réveilla.

Elle se leva brusquement, attrapa la paire de ciseaux qui gisait sur son bureau et se jeta sur lui en le poignardant de toutes ses forces. Elle était devenue folle, une bête assoiffée de vengeance, prête à tuer quiconque se dresserait en travers d'elle et celui qu'elle aime. Surpris par son geste et épuisé de ce qu'il avait fait il y a quelques minutes, il ne put riposter. Après plusieurs coups acharnés, alors qu'elle s'apprêtait à en finir avec lui elle se retrouva immobiliser. Sa mère effrayée par les cris avait appelé la police. Et c'est ainsi qu'elle s'est retrouvée menottée dans une salle, seulement quelques minutes après.

À son réveil, la police avait commencée à l'interroger sur ses actes, mais c'était peine perdue, elle avait tout oublié. Elle avait même inventé une histoire absurde comme quoi c'était homme inconnu qui l'avait violé et qui avait tué son père. Car oui, la police lui avait dit qu'il était mort, alors qu'il était simplement plongé dans un coma artificiel. La prétendue mort de son père est un moyen pour elle qui est si instable, de ne pas chercher à achever le travail. Cette façon qu'elle a d'inventer une autre personne qui a commis ces actes est sûrement le seul moyen qu'a trouvé son cerveau pour l'aider à surmonter son traumatisme. Je n'imagine pas le jour où elle se rendra compte de ce qu'elle est vraiment.

Au début les officiers refusaient de croire à son histoire et il y avait de quoi, puisqu'elle avait été surprise sur le fait. Après de longues heures à essayer de lui faire avouer ils durent se résoudre à abandonner. Suite au diagnostique d'un psychologue Aisuko se retrouva internée dans un hôpital psychiatrique. Durant trois longues années. Elle vécue un enfer, séquestrée et sous médicaments pour un crime qu'elle était persuadée de ne pas avoir commis. Pour elle c'était eux qui étaient fou. Ils l'enfermaient elle alors qu'elle était innocente et que son violeur et le meurtrier de son père était toujours en liberté ?

Le pire dans tout ça c'était que même sa mère la pensait folle est avait décidé de couper les ponts avec elle. Je pense que ça Aisuko lui en voudra toute sa vie. Comment peut-elle dire de sa propre fille qu'elle est folle ? C'est complètement insensé !

Après tout ce temps enfermée elle eu enfin le droit de reprendre une vie normale, si elle prenait ses médicaments bien évidemment. Il faut dire que son psychologue l'avait à la bonne, ça a dut très certainement jouer. Autant dire qu'une fois sortie d'un asile elle a dût batailler pour s'en sortir. Son copain avait refusé de lui parler, elle en à souffert un moment puis la tristesse s'est transformée en haine envers tous ceux qui la croyait folle

A sa majorité, elle réussit à travailler dans plusieurs écoles, heureusement pour elle que c'était une bonne musicienne sinon son passé dans un hôpital psychiatrique aurait suffit à plomber son CV. Elle eu la chance de voir sa candidature au poste de professeur de musique, à l'académie Khrysalis, acceptée à l'âge de 24 ans. Il faut dire que sa réputation de musicienne et d'enseignante n'y était pas pour rien, forcement lorsque dès son plus jeune âge on apprend aux côtés de grands noms de la musique ça aide. Elle décida alors de tout lâcher pour vivre aux Caraïbes et enseigner dans cette école de renom.


Derrière mon écran

Pseudo ➔ ChiNoAme

Je suis arrivé grâce à ➔ Grâce aux partenaires et c'est Raven qui m'a obligé à m'inscrire o/

Mes premières impressions ➔ Beaucoup de texte à lire, mais ça a l'air d'en valoir la peine :')

Identité de l'avatar ➔ Junko Enoshima - Danganronpa

Code du règlementValidé par la grande Ninou  ❤



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 415
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 18
Ven 25 Aoû - 21:04
Bienvenue ~

Si jamais tu as besoin d'aide n'hésite surtout pas !

Puis je t'aime vu que tu as pris Junko *-*

►____________signature____________◄

L'hibernation approche !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 191
Date d'inscription : 29/03/2017
Ven 25 Aoû - 21:24
Bienvenue parmi nous !!  :Heart:
Ravie que tu n'aies pas été trop terrorisée par les choses à lire x)
Sinon, bon courage pour la rédaction de ta fiche. Si tu as besoin d'aide ou de précision, tout le staff est dispo' pour te donner un coup de main !


EDIT : J'avais pas remarqué, mais ton tiiiiiitre !!!! ANIMAL I HAVE BECOOOMEE :D:

►____________signature____________◄


   
Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it so maybe I'm blind. But I'm only human after all, I'm only human after all ! Don't put your blame on me !



RPG:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2017
Ven 25 Aoû - 21:44
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche o/

►____________signature____________◄

Lysander normal : #000 // Lysander avec utilisation du pouvoir : #FF0000



Badges et teams:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2017
Ven 25 Aoû - 23:45
Merci pour tous vos gentils messages vous êtes tous si sympathique :3

Et Angelinø c'est quand tu veux pour un lien starz

►____________signature____________◄



« Moi et l'autre moi on s'exprime en Orange ~ »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 21/08/2017
Sam 26 Aoû - 15:26
Bienvenue !
J'aime bien ton personnage. Professeur de musique en plus ! J'ai hâte de lire ta fiche en entière :)

►____________signature____________◄




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2017
Sam 26 Aoû - 15:27
Merci à toi :3

►____________signature____________◄



« Moi et l'autre moi on s'exprime en Orange ~ »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2017
Sam 26 Aoû - 22:44
Petit double post simplement pour dire que j'ai fini ma fiche Yeah

►____________signature____________◄



« Moi et l'autre moi on s'exprime en Orange ~ »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 415
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 18
Mar 29 Aoû - 15:08
Pré-validation



Hi ! Thalie était plutôt absente, je prends en charge ta fiche.

• Son caractère.
Bon... Il ne colle pas du tout à celui d'un prof, on est d'accord. Surtout sa deuxième personnalité... Alors avec le staff on est d'accord pour te laisser ton caractère MAIS avec quelques modifications:
En premier, elle devra être agréable un minimum avec ses élèves et ne pas les envoyer paître, MEME si elle n'aime pas l'élève. Une attitude responsable donc.
En deuxième, elle ne devra pas étriper ses élèves ! Pas de violence hein ! (bon, je pense que c'est logique haha xD)
En troisième, sa deuxième personnalité ne devra se réveiller que très rarement ou sous haute pression ! Genre pas juste parce qu'un élève discute et elle lui a dit dix fois de se taire (non, attends la 11e fois *sors*), genre un peu comme le pouvoir de Lysander qui se réveille quand il se passe un truc vraiment important.

Ensuite, inutile de le rappeler je pense mais, Khrysalis est quand même une école huppée, on ne laisse pas n'importe qui entrer ! Autant niveau des élèves que du personnel !

• Son physique.
Pour le physique, je n'ai qu'une chose à te faire modifier:
"J'aime mettre mon corps en valeur et ce peu importe qu'on me dise que je m'habille comme une traînée." // " il n'est donc pas rare que mon soutien-gorge soit apparent. " → Comme dit plus haut, l'académie à un certain standing, donc à l'école tu devras porter des vêtements correctes, surtout pour une prof, tu es censée être un exemple !
Donc au moins pour l'école, merci d'adopter une tenue correcte où sa jolie lingerie est bien cachée :)

• Son histoire.
Bon déjà, tu ne parle pas du tout de son pouvoir ! Tu ne dis pas comment il s'est manifesté, ou même si elle a du mal à le contrôler etc... Il n'est mentionné nul part.
Par la suite, l'histoire du viol et du meurtre... Bon. C'est un peu beaucoup là ! On t'accorde le viol, mais pense que ton perso aura des séquelles psychologique, par contre... Le meurtre non. Déjà simplement parce que l'enquête se serait pas terminée ainsi. Donc elle peut les avoir assommer, s'est enfuie où je ne sais quoi, mais sûrement pas de meurtre... C'est un peu trop ;)

Voilà, j'attends tes corrections pour te pré-validé :)




►____________signature____________◄

L'hibernation approche !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2017
Mar 29 Aoû - 18:55
Coucou, merci du temps que tu accordes à ma fiche :3

J'ai apporté quelques explications supplémentaires à ce qui te posait problème à savoir ; sa façon de se vêtir, son comportement avec les élèves, le développement de son pouvoir, le pourquoi du comment de son poste à Khrysalis et même l'enquête en ce qui concerne le meurtre de ses parents.

En revanche, bien que comprenne ton désaccord sur ce dernier point je me sens obligée de te tenir tête (en espérant que tu ne m'en tienne pas rigueur o/) le meurtre de ses parent est vraiment très important dans le développement de mon personnage, c'est ce qui constitue plus de 70% de ses séquelles psychologiques. Aisuko souffre d'un gros problème mental qui pourrait s'apparenter à un dédoublement de la personnalité et de la schizophrénie. Lorsqu'une personne est atteinte d'une telle maladie mentale il n'est pas rare qu'elle commette de tels actes, ayant du mal à discerner réalité et hallucination.

Après si tu souhaites que je rajoute quelques points sur l'enquête du meurtre de ses parents c'est parfaitement envisageable, bien que je ne sois pas très calée sur le sujet... =/

Bref encore merci et je te fais de gros bisous :)

Edit: Il est évident que sa deuxième personnalité se fait discrète, elle est apparue qu'une fois en 24 ans tu te doutes bien qu'elle ne viendra pas tuer des gens tous les deux jours :')

►____________signature____________◄



« Moi et l'autre moi on s'exprime en Orange ~ »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 415
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 18
Mar 29 Aoû - 20:51
Pré-validation



Alors on a parlé avec le staff sur ton histoire et on a tranché...

Nous refusons catégoriquement le meurtre de tes parents.
Pourquoi ? Simplement par soucis de réalisme:
> Il y a des preuves sur les scènes de crime.
> Etant l'unique survivante, elle se classe en premier suspect, surtout qu'elle l'assassine sans protection, donc ses empruntes sont sur l'arme du crime.
> Elle se serait faite innocenté je suis d'accord, motif: démence. Sauf qu'elle serait enfermée en asile psychiatrique !
> Ensuite, l'affaire aurait fait du bruit, et par les établissements huppés comme Khrysalis n'auraient certainement pas accepter quelqu'un en lien avec un meurtre même innocent je pense.

Nous te proposons cependant une alternative:
1. Après le viol, elle pète son câble et sa deuxième personnalité prend le dessus. Celle-ci poignarde à plusieurs reprises son père (mais admettons qu'il n'est pas touché à des points vitaux).

2. Sa mère appelle la police et elle ou je ne sais qui (un policier par exemple) maîtrise Aisuko avant qu'elle ne puisse tuer son père. Elle croit l'avoir tué

3. A cette occasion, Aisuko est déclarée comme instable psychologiquement et elle doit suivre un traitement longue durée avec médicaments psychothérapies etc.

4. Après des années de thérapie, elle n'est plus considérée comme dangereuse, même si elle doit, éventuellement, prendre un traitement.

5. Comme c'est une très bonne musicienne, qu'elle a été traitée et qu'elle n'a jamais commis de faute très grâve, elle peut enseigner à Khrysalis.

Voilà, nous pouvons encore en discuter d'une autre solution, mais pas de meurtre.

Pour les autres modifications, ça me va ! O/
"Tout naturellement pour saquer mes élèves je ne peux pas me permettre de leur envoyer des chaises en pleine tronche," > Dommage *sors*


►____________signature____________◄

L'hibernation approche !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2017
Jeu 31 Aoû - 22:33
Modifications terminées ^^
En espérant que cette version vous convienne !

Encore merci pour vos idées :3

►____________signature____________◄



« Moi et l'autre moi on s'exprime en Orange ~ »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2017
Ven 1 Sep - 17:45
Yo !

Alors, il y a juste une petite chose à ajouter concernant ton pouvoir ! Nous aimerions savoir combien de fois elle peut l'utiliser et les conséquences si elle l'utilise de trop ? Ca peut être des courbatures ou des maux de tête, n'importe quoi que son pouvoir pourrait lui infliger si elle l'utilise à tord et à travers ^^ (après je sais bien qu'elle va certainement pas en abuser, mais c'est histoire que l'on sache :) ) Après j'imagine que c'est comme quand elle téléporte quelqu'un avec elle, ça la fatigue physiquement ?

Après ça ma foi, tout sera bon et on te valideras !

►____________signature____________◄

Lysander normal : #000 // Lysander avec utilisation du pouvoir : #FF0000



Badges et teams:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2017
Ven 1 Sep - 23:28
J'ai ajouté quelques précisions à son pouvoir ^^

►____________signature____________◄



« Moi et l'autre moi on s'exprime en Orange ~ »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2017
Sam 2 Sep - 7:30
Félicitation, tu es validé ! ♥



Bienvenue en tant que professeur/membre du personnel à Khrysalis Academy ! Nous comptons sur toi pour surveiller les petits chenapans~ Tu peux dès à présent faire tout ça ! :

• Recenser ton avatar www
• Recenser ta race/ton pouvoir www
• Demander une chambre ou une habitation en ville www

• Demander un ou plusieurs rps www
• Créer ta fiche de lien www
• T'inscrire sur les différentes réseaux sociaux www

• Et si tu es un dc, recenser ton compte ! www

Nous te souhaitons de passer de bons moments parmi nous ! ♥



►____________signature____________◄

Lysander normal : #000 // Lysander avec utilisation du pouvoir : #FF0000



Badges et teams:
 

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

"So what if you can see, the darkest side of me ?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Now you can see the darkest side of me {Kyle}
» So what if you can see the darkest side of me? [H.] ~Terminé
» [AAR Darkest Hour mod33] German Austria, you wonderful country
» Soviet Power ! [AAR - Darkest Hour - The Great Campaign]
» [AAR/récit Darkest Hour] Pour un Reich Millénaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academie Khrysalis :: Les premiers pas :: Présentation des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: