lienlien
Membre du mois ♥


Top voteur ♥




 :: Les premiers pas :: Présentation des personnages :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

this world is crazy • • neja

avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 10/04/2017
Lun 10 Avr - 18:55
Neja Hren

Âge ➔ 19 ans
Sexe ➔ Féminin
Sexualité ➔ Homosexuelle

Origine(s) ➔ Slovène
Etude/Emploi ➔ Etudiante en 2eme année
Statut social ➔ Moyen

Race ➔ Enigma
Pouvoir ➔ C'est une vampire, voilà voilà.

Caractéristique ➔ /

Moral et Physique

Neja, c’est cette fille qu’on trouve souvent au fond de la classe. Un peu dissipée, bien qu’elle fasse toujours en sorte de porter intérêt aux cours qui se déroulent devant elle, elle a du mal à se concentrer trop longtemps sur la même chose. C’est cette fille qui se met toujours du côté de la fenêtre, pour pouvoir observer le monde vivre de l’autre côté de la vitre. Un peu dans son monde, on dira. Mais vraiment, juste un peu. Pas besoin de la secouer pour l’en sortir, elle garde toujours une oreille attentive à ce qui l’entoure.

Et elle garde toujours une oreille attentive à ceux qui l’entourent. Parce que Neja, elle a quelque chose avec les gens. Elle a besoin d’eux. La solitude ne lui fait pas du bien, et bien heureusement pour elle, elle n’a aucun mal à aller vers les autres. Elle voit en chaque personne qu’elle croise un ami potentiel. Tous ne le deviennent pas, c’est vrai, mais ceux qui le deviennent sont tout ce qui compte le plus aux yeux de notre petite Slovène. Elle a cette capacité à se rapprocher énormément de ses pairs, parce qu’elle est attachante, parce qu’elle n’est pas cette amie lourde qui colle tout le monde, parce qu’elle est juste le type de pote qu’on aime bien.

Bien sûr, il y en a certains qui comptent plus que d’autres. Certains qu’elle considère comme une petite famille qu’elle aurait choisie, une petite famille comme elle aurait rêvé d’avoir. Pour l’instant, la petite famille ne compte pas beaucoup de membres, mais si on lui demande à qui elle tient le plus en ce moment, elle désignera sans hésiter sa paysanne aux cheveux bleus. Elle la considère un peu comme sa grande soeur, malgré le monde qui les sépare. Personne ne comprend vraiment ce qui les uni, mais c’est cela qui rend la chose belle, dans le fond.

Personne ne comprends vraiment comment elles communiquent entre-elles non plus, cela dit. Neja a appris l’anglais sur le tas, lorsqu’elle a débarqué à Glasgow, après une vie entière à ne parler que sa langue maternelle. Si elle est douée d’une très bonne compréhension à l’écrit et à l’oral, son anglais parlé est un peu plus chaotique. Son accent est sûrement ce qu’il y a de pire dans sa façon de s’exprimer en anglais, mais elle fait de son mieux. Elle y travaille très durement. Même si elle risque malheureusement de récupérer les expressions campagnardes de son amie l’écossaise.

Elle est pleine de bonne volonté, Neja. Elle veut toujours faire bien. Des fois ça marche, des fois ça marche pas. Toujours prête à soulever des montagnes pour ceux à qui elle tient, elle est peut-être un peu trop facilement manipulable une fois que l’on a sa confiance. Elle le sait, elle s’en rend compte, mais elle refuse de se résoudre à être continuellement méfiante avec tout le monde. Elle n’est pas très futée, Neja. Car si elle ne campait pas pareillement sur ses positions, ça lui éviterait bien des problèmes.

Encore, elle-même ne cause pas beaucoup de problèmes. Elle aime bien jurer (toujours en slovène cela dit, elle n’aime pas les mots anglais), se donner une petite image de rebelle, tenir tête aux figures d’autorité et autres petites choses que tous les ados aiment bien faire pour gonfler leurs égo, mais elle n’est pas très téméraire, Neja. Elle se calme bien vite dès qu’on hausse un peu la voix sur elle. Parce qu’elle n’aime pas trop ça, qu’on hausse la voix. Elle déteste ça. Vous savez, les mauvais souvenirs, tout ça.

Pour l’anecdote, il lui faut impérativement de la musique pour s’endormir. Parce qu’elle ne supporte pas le son du silence, il l’étouffe. En vérité, elle écoute de la musique dès qu’elle se retrouve seule. Pour marcher d’un endroit à un autre, pour prendre le bus, lorsqu’elle est en avance devant la salle de classe, jusque dans la salle de bain - mais pas encore encore les toilettes. Ce qui passe dans ses écouteurs ? Principalement du rap de chez elle. Parce que c’est la dernière chose qui lui rappelle d'où elle vient, de là où elle est actuellement. Et cela tient une place bien particulière dans son coeur.

Neja fait partie de ces filles qui ne sont pas forcément sublimes, qui ne font pas tourner la tête à tous les hommes qui passent à côté d’elles, mais qui a quand même un truc, un quelque chose qui font qu’elles ne passent pas totalement inaperçues non plus. Dans le cas de Neja, on lui parle souvent de son sourire, on lui dit que c’est ce qui la caractérise le plus ; et il est vrai que si l’on demande à quelqu’un à quoi elle ressemble, ce quelqu’un aura de forte chance de répondre de répondre quelque chose dans le genre de « C’est la gamine aux cheveux violets qui sourit tout le temps. »

Oui car, en plus du sourire - agrémenté par ailleurs de canines digne de la petite vampire qu’elle est-, on remarque aussi souvent ses cheveux violets. Non pas que ce soit une couleur particulièrement extraordinaire - en tout ça l’est plus que son châtain naturel -, mais les gens semblent faire une fixette dessus. Courts, avec des mèches plus longues à l’avant, ils n’ont pourtant rien de si incroyable que tout le monde ne voir que ça chez elle. Ou peut-être cela vient-il de l’épaisse frange qui recouvre ses yeux ? Si on lui demande si elle la porte ainsi pour cacher ses yeux, elle répond que non, que ses yeux, d’un noir profond et légèrement étirés en amande, sont très bien, mais qu’elle aime bien sa frange. Alors laissez sa frange tranquille.

Parlons un peu moins des détails, maintenant. Frôlant le mètre soixante cinq, elle n’est ni trop grande, ni trop petite, mais on lui reprochera peut-être d’être un peu maigrichonne. Cela lui donne un air un peu frêle, mais qu’on se rassure, il s’agit bien seulement d’un air. Cet effet est d’autant plus renforcé par le fait que Mère Nature a été quelque peu radine quand il fallu lui offrir des formes. Que ce soit dit, elle n’est pas tout à fait une planche à pain, mais elle n’en est quand même pas loin. Mais ça va, elle le vit bien.

Autrement, il ne sera pas difficile de la remarquer dans la foule, cette enfant. Elle a un peu de mal avec le concept de passer inaperçue. Notamment parce qu’elle s’en balance un peu de passer inaperçue, c’est vrai. Les couleurs qui titillent la rétine - toujours en harmonie cela dit -, le vêtements à trous, tout y passe. La sobriété, elle la réserve aux événements particuliers et aux moments où n’a pas le choix, comme lorsqu’elle doit porter l’uniforme, par exemple.

Histoire


Qu’est-ce que tu fous, Neja ? Comment est-ce que t’en es arrivée là ? Tu aimes ça les flammes, Neja ? Regarde ton monde, il s’écroule. Il part en cendres, c’est ton avenir qui brûle sous tes yeux. S’ils venaient à apprendre ce que t’as fait, tu seras punie, Neja. Tu seras roulée dans la honte, ils trouveront la pire des caves et t’y enfermerons. Tu le sais, t’as fais une connerie. T’es pas la seule dans le coup, t’as tes frères avec toi. Vous avez déconné ensemble, erreur de jeunesse, c’est ce qui te viendra comme excuse lorsque t’y repenseras, plus tard. Vous allez garder le secret, hein, Neja ? Tous ensemble, vous jouerez les muets, aprendrez à mentir et signerez dans le sang un pacte de silence. Mais malgré tous tes efforts, Je serais toujours là, Neja. Je suis le petite voix que t’entends jusque dans tes cauchemars. Tu sais ce que je suis, hein, Neja ? Je suis la culpabilité qui te ronge.

Et Je serais là jusqu’à la fin, toujours là pour te rappeler que c'est toi qui les as cramés, Neja.

De quoi avais-tu le plus peur quand tu as compris ce que tu venais de faire, dis moi ? Etait-ce de ton père ? Cet homme, tu aurais eu raison d’en avoir peur, Neja. Tu as reçu des coups de sa part pour moins que ça, je sais que tu t’en souviens. On oublie pas ce genre de choses, n’est-ce pas Neja ? Ce jour où t’as ramené un chaton abandonné à la maison, tu préférerais l’oublier, je le sais. Tu t’en veux, je le sais. Il était mignon ce chaton. Mais quelle idée, Neja. De tous les vampires de Slovénie, tu sais très bien qu’il est le pire. Si t’apprenais que la chasse faisait encore partie de ses hobbies, tu ne serais même pas surprise. Pas besoin de boogeyman, c’était de lui que t’avais peur le soir. C’était son visage que tu voyais dans le noir. Tu t’attendais toujours à ce qu’il sorte de l’ombre, et qu’il passe les minutes suivantes à hanter le reste de ta nuit. Tu n’aurais pas pu te défendre, Neja. Tu n’as jamais pu te défendre contre lui. C’est sûrement pour cela que ce n’était pas de lui que tu avais peur, quand tes propres flammes ont jailli du sol. Tu as arrêté d’avoir peur de lui depuis longtemps, cela ne sert à rien de toute façon.

C’était de ta mère que tu avais peur, Neja. Quand tu as pleuré ce jour là, c’était pour ta mère, Neja. Tu l’aimes, hein ? Elle est bien différente de son mari, cette femme. Elle est douce, elle est belle, si tu ne le savais pas, tu n’aurais jamais deviné qu’elle était une vampire. C’est ce genre de femme que tu voudrais devenir Neja. Ce genre de femme, mais sans le genre d’homme qui l’accompagne. Tu avais peur d’elle, de sa déception si elle venait à l’apprendre. Imagine, si elle avait dit qu’elle te détestait. Qu’elle ne voulait plus de toi. Que tu n’étais plus sa fille. Tu n’aurais pu le supporter. Ta maman, tu n’aurais jamais pu lui faire du mal, Neja.

C’est vrai, tu voulais sauver ta peau, aussi. Mais ne pas faire souffrir ta mère était l’une des raisons principales pour lesquelles vous avez décidé de cacher la vérité. Vous avez fait du beau boulot, remarque. Personne ne vous a jamais soupçonnés. Tu sais qu’il y avait des gamins là-dedans ? Tu sais que c’est ta faute si des parents doivent porter des fleurs sur une toute, toute petite tombe ? Bien sûr que tu le sais. T’as eût beau vouloir éviter les articles de journaux, les infos à la télé, tout le monde en parlait. Tu fermais les yeux, t’entendais. Tu te bouchais les oreilles, tu voyais. Ca te lâchait pas. Mais rêve pas, ça te lâchera jamais. Je suis là jusqu’à la fin, je te l’ai dis.

Ce n’est pas ta nature de vampire qui fait de toi un monstre, Neja. C’est ce qu’il y a dans ta tête. Ce que tu gardes pour toi. Tu sais, si tu le partageais à quelqu’un, peut-être que Je te laisserais tranquille. Ah. J’oubliais. Tu n’as personne. Même plus tes frères. Ils t’ont laissé seule, ils sont partis vers un autre continent, ils ont même pas tenu un an. Ils en avaient de la chance ceux-là, assez vieux pour partir, le compte en banque débloqué. Tu leur parle parfois, par sms, tu as l’impression qu’ils prennent leurs distances avec toi. Tu leur en veux, même si tu essaie de croire au contraire, de te persuader que tu viens de le fait de te retrouver seule ici. Dans les campagnes de Bled. C’est beau Bled, tu aimes beaucoup cet endroit. Mais c’est souillé. Tu l’as souillé. C’est peut-être pour cela que tu t’y sens aussi bien, remarques. Vous vous ressemblez, vous êtes salis, on vous a salis.

Je peux comprendre pourquoi tu as voulu partir, Neja. Plus rien ne te retenais en Slovénie. Même plus ta mère. Elle a compris aussi. Tu te demandes souvent si elle sait. Et si elle sait, tu te demandes comment elle a fait pour pardonner. C’est elle qui t’a aidée, qui t'as offert ces grandes vacances à l'étranger dont tu rêvais. Tu n’aurais jamais pu partir sans son soutien, tu serais encore bloquée là-bas. Qui sait ce qu’il serait advenu de toi. N’y penses pas, ça te fait peur. Tu ne veux plus avoir peur, Neja. C’est une bonne résolution, la tiendras-tu ?

Maintenant tu es loin, tu n’as plus rien à craindre. Même si tu as promis à ta mère de revenir la voir de temps en temps, tu préférerais plutôt que ce soit elle qui fasse le déplacement. Seule. Glasgow, ça te plait. Ca te change. Le paysage ne te rappelle pas sans cesse qu’il ne faut pas jouer avec le feu, ici personne ne s’est ce qu’il s’est passé là-bas, chez toi. Tu te rends compte, t’as même pas dix huit ans encore, et te voilà déjà libre. L’aventure a son avantage, tu as rencontré beaucoup de monde dans les auberges de jeunesse, tu es sûre maintenant de ne plus regretter la vieille routine de Bled.

Parmi tous ces nouveaux visages, l’un d’eux te marqua plus que les autres. Tu avais trouvé une autre vampire, une fille magnifique, que tu comprenais à peine. Rappelle moi son nom ? Alex ? Ah oui, Alex. Je ne comprends pas pourquoi tu t’es rapprochée d’elle, vous n’avez rien en commun, à part votre goût prononcé pour le sang. Depuis le jour où tu l’as rencontrée, tu devenais impatiente de la revoir à chaque fois. Ne serais-tu pas en train de remplacer une soeur que tu n’as jamais eu ? Une soeur qui ne t’aurais pas abandonnée, comme tes frères l’ont fait. Une soeur qui t’aurai tenu la main quand tu en avais besoin. Tu crois vraiment que tu pourras trouver cela en Alex ? Ce n’est jamais qu’une paysanne, cette fille.

C’est pour ça que tu l’as suivie ? T’as tant besoin que ça de quelqu’un à tes côtés ? T’es si faible que ça, Neja ? C’est parce qu’elle a fait une crise devant toi ? T’as pas su résister à ton amie dans cet état ? Tu lui as dit que tu viendrais avec elle. T’as promis, Neja. Pourquoi t’as fait ça ? Tu voulais pas y aller toi. Toi tu vas pas à l’école, toi, tu fous le feu aux écoles. Pleures pas Neja, ce n’est que de l’humour. Tu sais que je le vis aussi mal que toi.

Tu ne pouvais pas l’abandonner alors que tu avais promis. Tu es partie avec elle. Elle n’est pas si mal cette école, tu ne regrettes pas tant que cela. Maman considère que c’est de l’argent bien dépensé. Comment elle va maman, Neja ? T’es-tu rendu compte que sa voix ne cesse de faiblir ? T’es-tu déjà demandée si c’était une bonne idée de la laisser seule avec cette homme qui te sert de Père ? Non, tu ne te l’ais jamais demandé. Je te comprends. Si tu veux survivre, faut bien que tu sois un peu égoïste par moment.

C’est drôle quand on y pense, Neja. T’as tout plaqué, t’es partie loin de ton enfer personnel et tellement de choses ont changé. Et pourtant, tant de choses sont restées les mêmes. Un an que tu te traînes dans les couloirs de cette école, un an que tu prends tes cours avec au moins un semblant d'intérêt. Ca aurait pu te vider la tête, Neja. C'est ici que ta nouvelle vie aurait pu vraiment commencer. Pourtant tu rêves toujours de ces flammes qui dévorent tout. Et tu sens toujours cette chaleur étrangère sur ton corps lorsque qu'il fait noir. Ton esprit est toujours autant embué, mais t'as jamais oublié comment mentir, hein, Neja. C'est un talent que tu as maintenant, Neja.

Vse je ok. Tu te le répètes toute la journée, Je l’entends à longueur de temps. T’en a pas marre de te voiler la face, Neja ? Rien ne va. Rien n’a changé. Et tant que tu ne l’auras pas compris, Je resterais là, Neja.  



Derrière mon écran

Pseudo ➔ shiza

Je suis arrivé grâce à ➔ on est copains gkflmd

Mes premières impressions ➔ "*gasp* il est beau ptn je veux" <- exacte réaction que j'ai cliqué sur votre demande de parto voila.  

Identité de l'avatar ➔ noodle - gorillaz

Code du règlement



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 28/03/2017
Lun 10 Avr - 20:01
Bienvenue officiellement ! Et merci pour les compliments uhuh~

Bon courage pour l'écriture de ta fifiche !

►____________signature____________◄

Lysander normal : #000 // Lysander pendant et après avoir utilisé son pouvoir : #FF0000


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 29/03/2017
Mar 11 Avr - 12:46
Bienvenue par minou chère petit vampire ! blush
Bonne chance pour la suite de la rédaction de ta présentation ! Si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter Heart

Ps: J'adore ton avatar ! Il me fait penser au groupe Gorillaz

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 10/04/2017
Mer 19 Avr - 2:18
Alors je réponds 6000 ans plus tard mais j'attendais d'avoir terminé, mais bon, merci bien à vous /o/


Nina Lombardi a écrit:
Ps: J'adore ton avatar ! Il me fait penser au groupe Gorillaz
Alors oui, c'est normal qu'il te rappelle Gorillaz en fait ouo

Donc ! Tout ça pour dire que j'ai terminé ma fiche !
(je ne promets pas un caractère très bien relu, vu qu'il est tard et qu'une partie de mon être est déjà en veille voilà).

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 28/03/2017
Mer 19 Avr - 15:59
Bonjour !

J'ai beaucoup aimé ta fiche, je n'ai rien à redire dessus ♥ Je te valide avec grand plaisir ! **

Félicitation, tu es validé ! ♥



Bienvenue en tant qu'élève à Khrysalis Academy ! En espérant que tu vas être sage~ Tu peux aller désormais faire ces choses suivantes :

• Recenser ton avatar www
• Recenser ta race/ton pouvoir www
• Demander une chambre www
• Créer ton dossier scolaire www
• Rejoindre un club (non obligatoire) www
• Intégrer un binôme (non obligatoire) www

• Demander un ou plusieurs rps www
• Créer ta fiche de lien www
• T'inscrire sur les différentes réseaux sociaux www

• Et si tu es un dc, recenser ton compte ! www

Nous te souhaitons de passer de bons moments parmi nous ! ♥


►____________signature____________◄

Lysander normal : #000 // Lysander pendant et après avoir utilisé son pouvoir : #FF0000


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

this world is crazy • • neja
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academie Khrysalis :: Les premiers pas :: Présentation des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: